Conseils pour choisir votre garde-corps assurant votre sécurité et l’esthétique de votre maison

Éléments essentiels pour assurer votre sécurité avec une terrasse, des fenêtres en étage, un balcon, un escalier, ou une mezzanine, les garde-corps ont pour principale mission de prévenir efficacement les chutes. Ils jouent également un rôle intégral dans l’esthétique de votre maison, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur. Disponibles dans une variété de matériaux, de designs et de formes, choisir le bon garde-corps peut s’avérer complexe. Quelles sont les réglementations en vigueur, et pourquoi recourir à un professionnel pour l’installation ? Voici les réponses pour vous aider dans votre choix.

Les normes et les réglementations des garde-corps en France

Avant d’ajouter une touche décorative, les garde-corps sont aussi appelés garde-fous, balustrades ou rambardes. Ils sont essentiellement conçus pour garantir la sécurité, la vôtre et celle de vos proches. 

Pour prévenir efficacement les risques d’accidents, une réglementation française, en conformité avec les directives européennes définit les situations où l’installation d’un garde-corps est obligatoire. Celle-ci précise rigoureusement les normes à suivre pour le choix et la pose de ce dispositif. Vous aurez des informations sur les modèles disponibles pour faire votre choix sur le site direct-garde-corps.com

Quand est-il impératif d’installer un garde-corps ?

L’installation d’un garde-corps est obligatoire à l’intérieur (escalier, mezzanine, fenêtre en étage) ou à l’extérieur (balcon, terrasse) lorsque la hauteur de chute excède 1 mètre ou que la pente dépasse les 45 degrés. En dessous de ces mesures, aucune protection n’est légalement exigée. 

Toutefois, leur installation est vivement recommandée, surtout pour les enfants de 0 à 6 ans. Les chutes sont la principale cause d’accidents domestiques avec des conséquences potentiellement graves.

Quels sont les critères pour concevoir et installer un garde-corps conforme aux normes ?

Les normes NF P01-012 et NF P01-013 encadrent strictement les caractéristiques des garde-corps, incluant :

  • La hauteur
  • La résistance
  • L’espacement des barreaux
  • Les matériaux

La hauteur minimale varie selon l’emplacement, allant de 90 cm pour un escalier à un mètre pour un palier, une mezzanine, une fenêtre en étage, une terrasse, ou un balcon. 

La résistance requise est de 60 daN/ml, avec l’impératif d’une installation professionnelle de qualité. 

Les normes de design détaillent l’espacement des barreaux (11 cm pour les verticaux, 18 cm pour les horizontaux). Pour les garde-corps en verre, ils réglementent l’épaisseur du vitrage et l’utilisation du vitrage de sécurité feuilleté.

Quand faut-il obtenir une autorisation pour installer un garde-corps ?

Lors de rénovations, une déclaration préalable en mairie est requise pour les garde-corps extérieurs modifiant l’aspect de l’habitation. En immeuble, l’approbation du syndic est nécessaire.

Aucune démarche n’est requise pour les garde-fous intérieurs. Dans une construction neuve, leur présence doit être mentionnée dans le permis de construire. La différence entre garde-corps décoratifs et sécuritaires est importante pour le choix, elle n’a aucune incidence sur les demandes d’autorisation.

L’importance de confier l’installation de votre garde-corps à un expert qualifié

De nombreux fabricants offrent des kits de garde-corps, incitant à l’auto-installation. Cependant, il est essentiel de comprendre que toute mauvaise pose engage la responsabilité pénale de l’installateur, même s’il s’agit d’un particulier, en cas d’accident. Pour éviter tout risque, il est vivement conseillé de recourir à un professionnel assurant une installation conforme aux normes de sécurité et aux bonnes pratiques.

Copyright 2023. Tous Droits Réservés